Fabio SECCO

Sculpture, performance

Sans titre

 

A 16 ans, il choisit de quitter son village natal et sillonne l’Europe : Suisse, Italie, Allemagne, France.
Le hasard l’amène d’abord à se tourner vers le métier de maître d’hôtel et de travailler dans les établissements les plus prestigieux.
Ces voyages lui permettent de se nourrir de rencontres et d’expérience de vie.

A 33 ans, Fabio SECCO décide de poser ses valises en France.

Il rencontre Christian FUCHS avec qui il découvre la sculpture.
Fabio SECCO se lance alors dans la création.
La galerie « SINGER » à Erstein repère son travail et lui propose d’exposer dans sa galerie puis au salon d’Art Contemporain « St’Art » à Strasbourg.
Cette expérience lui permet de s’investir totalement dans la sculpture sur pierre.

« La taille directe demande de l’engagement physique, elle offre le plaisir du défoulement et permet d’extérioriser des sentiments bruts. »

Au fil de son parcours, Fabio SECCO a souhaité découvrir et travailler divers matériaux :
Albâtre, Marbre, Stéatite.
Ces matières, qui se travaillent chacune avec une technique différente, lui permettent d’exprimer ses émotions du moment.

« Avant d’attaquer une pierre j’ai une idée, une démarche intellectuelle.
Ensuite, je me laisse aller et, peu à peu, je vois la forme prendre vie.
Le principal, c’est de me faire plaisir.
Je ne m’oblige pas à obtenir tel ou tel résultat mais je laisse parler mes mains.
L’activité artistique doit rester quelque chose de primitif.
De plus, chaque création est un voyage, une nouvelle expérience qui m’offre un enrichissement personnel. »

Parallèlement, Fabio SECCO enseigne aussi dans des structures d’accueil d’enfants et d’adultes en animant des ateliers d’expression artistique

Citions

DU MINIMALISME A L’ART MINIMAL: DES LIMITES DE LA SCULTURE A L’EPREUVE DE L’“OBJET SPECIFIQUE” DANS L’ART AMERICAIN DES …

 

Mavridorakis Valéri

1234

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *